Claudia de la Hoz, exposition Réalisme Magique, The Muisca, art Gallery, Paris

Claudia de la Hoz

Colombie

Je suis née en Colombie et venue en France pour mes études il y a plus de 20 ans.

J’ai étudié l’histoire de l’art, ensuite l'architecture d'intérieur, métier que j'ai excercé plus de 15 ans.

Lors du confinement suit à la crise sanitaire j’ai commencé à peindre. Dans cet élan entre fin 2019 et 2021, j’ai créé la série  » Les jardins secrets » Une trentaine de travaux dédiés aux petits jardins d’extérieur. Les micro-mondes qui s’y cachent aux les fleurs sauvages et aux arbres et forêts mystérieuses…Ces sujets explore diverses émotions humaines et processus comme: La libération de soi, se sentir en sécurité à travers un paysage, la solitude et la beauté de la naïveté. Des sujets sur la quête humaine depuis des millénaires.

Je suis disciple de l’harmonie dans le désordre, du plus dans le moins, du chargé dans le simple, de la légèreté dans la superposition des couches de peinture et d’encre, écrasées par des rouleaux de diverses tailles et textures. A travers cette technique; je recherche à faire presque une lithographie de mes tableaux. J’évite à tout prix toute forme de relief dans mon travail, car pour moi l’importance est de réussir à faire paraitre le volume à travers le jeu des couleurs et non pas à travers de la matière.

Mon parti pris est celui d’exprimer à travers des œuvres simples, naïves et oniriques une sorte de puissance qui se manifeste par la couleur ainsi que par des éléments architecturaux. Mon passé dans la création des tissus apparaît aussi dans certaines de mes œuvres par la recherche de textures qui s’apparentent à tes tissages et à des motifs textiles.

Une couleur: Le bleu. La couleur par excellence. Majestueuse. Mystique. Douce et solide à la fois. Le bleu donne le point de départ dans toute mon œuvre. A partir du sujet et de cette couleur, je compose le reste, les autres teintes en complément. L’encre bleue par sa fluidité me souffle à l’oreille des formes, me parle d’un rêve, invite les autres couleurs.

Je recherche le salut du regard, la lumière, l’ombre et l’harmonie entre les deux. Comme Hopper et Reynolds en sont devenus des maîtres chacun à leur époque.

Depuis, je dédie tout mon temps à la peinture, j’imagine un thème, un sujet qui peut être mineur et le mène jusqu’au bout, en le grandissant, le démystifiant, en lui donnant de la couleur et des formes. Deux autres séries ont suivies: Mystical et Circus.

Bienvenus dans mon univers!

Claudia D

Ses principales expositions sont :​​